Le sommelier

Du Vin sous la Mer

Pourquoi le vin ?

Le Vin et l'humanité

Les caves ont été utilisées au départ pour protéger les récoltes des vols
Les caves ont été utilisées au départ pour protéger les récoltes des vols
Depuis que j’étudie et me passionne pour le vin, je me suis rendu compte que ce liquide à base de raisin fermenté est lié depuis les origines à l’histoire de l’humanité. Pourquoi, entres toutes les boissons, le vin, a t’il cette place privilégié dans l’histoire ?

Très tôt en effet, la vigne se distingue parmi tous les fruits, toutes les baies, qui peuvent être utilisés pour la confection de boissons alcoolisées. Très tôt, le vin acquiert une valeur et manifeste des pouvoirs qui vont bien au-delà de l’ivresse. Son histoire liée aux conditions géo-climatiques, aux échanges, aux goûts, aux sensibilités, accompagne pas à pas celle de l’humanité dans ses conquêtes, et ses progrès comme dans ses périodes de décadence. Le vin devient une valeur culturelle et un phénomène de civilisation.

Les hommes de l’antiquité buvaient surtout de la bière, le vin était réservé à une minorité de privilégiée.
Ils ont constatés qu’il se conservait mieux et plus longtemps que la bière et son goût était varié et changeant.
Et ce, grâce à plusieurs facteurs : la variété des cépages, du sol, du climat, de cette capacité à vieillir et à évoluer avec le temps.

Au départ, ce ne sont surement pas les sensations gustatives qui ont séduit les consommateurs, mais plutôt, les effets qu’ils produisaient. C’est l’éthanol qui produit l’effet le plus évident. L’absorption d’éthanol inhibe en partie le système nerveux central et a pour effet de calmer la douleur. Le sentiment de bien être qu’il procure est peut être illusoire, mais il n’est pas artificiel en ce sens que le vin permet simplement aux sentiments de mieux se manifester.

La Santé et le Vin

le raisin est la matière première du vin
le raisin est la matière première du vin
C’est vrai que d’autres boissons alcoolisées comme les liqueurs, eaux-de-vie, bière et cidre ont les mêmes effets.
Ils ont en commun l’éthanol mais la présence d’autres substances en modifie les effets et entraîne des réactions différentes sur l’organisme.
La science n’explique pas encore l’action de ces substances, présentes en quantités infimes. (près de 2000)

Le vin possède aussi d’autres propriétés :
Pendant plus de 2 millénaires, il fût l’antiseptique universel et unique en médecine et en chirurgie.
On l’appliquait sur les blessures. Il servait à purifier l’eau.
Un traité de médecine indien du VI ème siècle av. J.C. décrit le vin comme :
« tonifiant de l’esprit et du corps, antidote à l’insomnie, à la mélancolie, à la fatigue, un stimulant de l’appétit.....»

Le vin possédait aussi d’autres vertus.
La fermentation du jus de raisin donne une boisson alcoolisée contenant notamment des acides et des tanins qui la rendent vivifiante et rafraîchissante. Une boisson idéale pour accompagner les mets. Il facilite la digestion des graisses, ainsi l’assimilation des protéines.

La fonction sociale du vin fût reconnue dès les temps les plus anciens car il se marie admirablement avec la nourriture tout en réduisant les inhibitions.
De tous les stupéfiants doux le vin est celui dont l’organisme accepte le mieux la prise répétitive, du moins à brève ou moyenne échéance.
Bien sur il ne faut pas sous estimer les risques d’en abuser.
Le vin, contrairement aux alcools distillés, est depuis longtemps reconnu comme la boisson des buveurs raisonnables.

Une autre vertu du vin : le commerce

Une autre vertu du vin : le commerce
Il fut une marchandise idéale pour le commerce. Dès qu’on en découvrit les effets, il devint un produit très recherché  par les étrangers. Les Grecs le troquèrent contre des métaux précieux, les Romains contre des esclaves,. Grâce à sa valeur marchande, il a facilité les contacts entre des cultures éloignées.

Le vin devenant une marchandise, on s’aperçut que la qualité variait selon plusieurs facteurs, le climat, le sol, les cépages, la manière de le vinifier.
On prit en compte la demande des consommateurs avec beaucoup plus d’attention
Et c’est en grande partie, grâce à cela que le niveau de qualité progressa.

Avec une progression du niveau de connaissance des facteurs influençant la qualité, on se rendit compte que le vin pouvait parfois s’améliorer en vieillissant et procurer des sensations subtiles à la dégustation.
Il devint donc un produit précieux, poétique, spirituel.

La possession de flacons rares et/ou très vieux, engendre, chez la personne qui les possède, une sensation de privilège rare, une maitrise du temps, et donc de puissance et de pouvoir.

Voilà pourquoi certain vin se vendent au prix d’une oeuvre d’art.

Vous souhaitez que je vous donne un de mes secrets de sommelier ?

Cliquez et vous aurez accès à une vidéo pour briller en société
Cliquez et vous aurez accès à une vidéo pour briller en société

Voir aussi

Et si les dégustations de vin étaient un prétexe à...

Pourquoi une dégustation de vin, c'est un peu plus que de goûter du jus de raisin fermenté ? Depuis plusieurs années, j'anime des dégustations de vin, des conférences ou des séminaires sur le vin.Dans des entreprises, dans des écoles de sommeliers, po …

Vin au cannabis

Ce n'est pas nouveau en fait, depuis 2013 ces vins sont commercialisés en Californie, où le cannabis est légal si vous avez l’accord de votre médecin.Ce nouveau produit fait fureur : le vin au cannabis. Des produits au cannabis, toutefois, il y en a …

La Vinification ou Comment faire du vin

Le vin est une boisson obtenue par la fermentation alcoolique du jus de raisin. La fermentation est un phénomène naturelle, qui, si elle était livré au hasard, produirait un mauvais vinaigre. L’homme intervient donc, c’est la vinification.  Les métho…
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Le sommelier

Du Vin sous la Mer